Comment devenir un rentier dans l’immobilier ?

Alexis Meftah

Par Alexis Meftah - juillet 11, 2018

 

 

 

L’immobilier semble être un investissement rentable pour tous les bailleurs ou mieux propriétaires d’immeubles. Devenir rentier dans l’immobilier n’est donc pas chose facile. Vous devez cesser d’être un simple investisseur, mais un entrepreneur capable de créer une véritable activité commerciale.

S’il y a un secteur d’investissement qui est ouvert à tous, c’est bel et bien l’immobilier. Tout le monde a donc la possibilité de devenir un rentier dans l’immobilier à condition que votre situation financière soit stable. Cela vous permettra de vivre de vos placements dans ce secteur d’activité. La question qui se pose alors est de savoir comment devient-on un rentier dans l’immobilier?

1. Le choix des biens rentables

Réussir un investissement immobilier requiert avant tout un choix judicieux des biens rentables. Vous devez équilibrez vos achats en tenant compte de vos revenus financiers. L’objectif est de couvrir toutes dépenses nécessaires à l’instar des frais d’acquisition et du prêt immobilier. Vous tirerez profit de l’effet de levier du crédit pour atteindre une indépendance financière.

Au cas où vous préférez la détention en direct, il est judicieux de choisir un bien immobilier que l’on peut facilement louer dans des emplacements accessibles. Chaque investisseur gagnerait à prioriser les studios et les petites surfaces tant recherchés par les étudiants par exemple.

2. Le choix des investissements immobiliers

On distingue plusieurs types de revenus fonciers qui peuvent justifier une bonne rentabilité immobilière. Dans un premier temps, l’investissement locatif concerne d’une part la location d’un immeuble et d’autre part la location saisonnière d’une résidence secondaire lorsque celle-ci n’est pas occupée. Il peut également s’agir des résidences estudiantines et des résidences services.

Aussi, les parkings constituent des investissements immobiliers garantissant des revenus réguliers. Leurs rendements sont énormes dans des métropoles. A titre de rappel, vous devez viser des emplacements abordables.

Enfin, vous pouvez devenir un rentier dans l’immobilier en détenant les actions foncières d’une ou plusieurs SCPI. L’avantage principal de l’immobilier non-côté est que vous n’avez aucune pression liée à la gestion de la location.

3. La location saisonnière : un investissement immobilier sûr

Si vous voulez devenir un rentier dans l’immobilier, vous devez louer vos biens immobiliers lorsqu'ils sont inoccupés. Vous pouvez alors opter pour la location saisonnière. Il ne s’agit pas d’un investissement locatif au sens propre du terme qui procurera régulièrement des revenus mensuels. Toutefois, les revenus que vous engrangerez ainsi pourront permettre de financer des travaux de rénovation.

4. La location meublée : un investissement avantageux

La location meublée est préférable par rapport à la location nue, car les avantages sont nombreux. Il y a d’abord la durée du bail qui oscille entre 9 mois et 1 an. En ce qui concerne le dépôt de garantie, il équivaut à 2 mois de loyer. De plus, les charges fiscales sont amorties tant que les loyers encaissés ne sont pas perçus comme des revenus fonciers.

 


 

Ainsi, devenir un rentier dans l’immobilier n'est pas magique. Il est primordial de connaître de ce secteur d’investissement. C’est la raison pour laquelle certaines personnes y passent beaucoup d’années afin d'atteindre l'indépendance financière. De même, il est recommandé de déterminer les niches immobilières rentables. Autrement dit, vous devez choisir des options d’investissement les plus lucratives. Si vous souhaitez par ailleurs réaliser un investissement locatif n'hésitez pas à consulter notre article traitant ce sujet.

 

 

 

 

Commentaires

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis ou collègues :

Pas de spam c'est promis !