Faut il emprunter ou payer cash ?

Alexis Meftah

Par Alexis Meftah - juillet 19, 2018

"Faut il emprunter ou payer cash ?" : Cette question revient souvent et nous pouvons comprendre pourquoi. Il n'est pas intuitif pour une personne normalement constituée de d'emprunter de l'argent quand elle a des liquidités disponibles. Mais quelle est la réponse à cette question ? Et comment facilement y répondre selon les types d'achats ?

Déjà, il est clair que les banques peuvent amener un côté rigide, administratif et pénible que les investisseurs voudront absolument éviter. Pourquoi se prendre la tête avec toute cette procédure quand on peut payer ? C'est à cette conclusion qu'arrivent beaucoup d'investisseurs mais malheureusement, le jeu des banques en vaut la chandelle.


1 – Vous ne bénéficierez pas de l'effet de levier

A titre d'explication du terme, l'effet de levier correspond au résidu de rentabilité dont vous pouvez bénéficier après avoir payé le charges de crédit (taux d'intérêt et et assurance emprunteur). Cela veut dire que si vous avez pour projet d'investir dans un bien pour pourra vous donner un retour sur investissement approximatif de 10% par an et que votre banquier vous propose un crédit à hauteur de 1,8% (assurance comprise), l'effet de levier correspondra à la différence entre les deux : 8,2% du montant du crédit par an

Pour garder cet exemple, si le montant du crédit est de 100 000€, cela voudrait dire que vous gagneriez 8 200€ par an avec l'argent de quelqu'un d'autre (la banque). Par conséquent, il est primordial d'aller investir tout l'argent qu'il vous est possible d'emprunter avant de toucher à vos économies.

2 – Votre épargne est une garantie

Pour comprendre ce principe de garantie et l'intérêt que votre banquier peut avoir pour votre épargne, il faut se mettre à sa place. comment les banquiers gagnent leur vie ? Globalement, autour de ce sujet, ils y voient trois grandes façons de gagner de l'argent : 

  1. Les intérêts que vous allez payer sur votre emprunt
  2. Les frais de tenu de compte que vous allez payer sur le compte courant que vous allez être obligés d'ouvrir au moment de l'attribution du crédit
  3. La gestion et le placement de votre épargne

C'est en particulier sur le troisième point que nous allons nous concentrer. Lorsque vous allez rencontrer votre banquier dans l'idée d'obtenir un crédit, il va très vite identifier les deux premiers points comme positifs mais il verra dans le troisième un moyen additionnel de gagner de l'argent grâce à vous. En effet, ce dernier va vite vous demander de rapatrier vos capitaux de votre compte actuel vers un compte d'épargne (type PEL, CEL etc.) grâce auxquels il va vous restituer des intérêts mais surtout, lui, prendre des frais de gestion/courtage etc.

En parallèle de cela, votre épargne va vous crédibiliser sur votre capacité à épargner et votre façon de gérer vos finances. Outre le fait qu'il pourra vous demander de participer partiellement au projet d'investissement pour le rassurer sur votre engagement dans le projet, le banquier aura tout intérêt à financer une personne qui lui démontrera de la stabilité et des garanties sociales en rapport à la gestion de son argent.

Commentaires

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis ou collègues :

Pas de spam c'est promis !